Home >> Pharmacien composé perd une offre légale

Pharmacien composé perd une offre légale

Un pharmacien composé qui a distribué près de 8000 peptides, protéines et modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes (SARMS) en moins de deux ans a perdu une offre légale pour geler les restrictions sur sa pratique.

Daryll Knowles s’est vu interdire de mélanger la plupart des peptides, des protéines et des SARMS à usage humain, sauf pour les essais cliniques enregistrés.

Le Conseil de pharmacie de NSW a imposé les restrictions en janvier, après avoir constaté que sa distribution de peptides n’était pas conforme aux normes acceptées.

Il a également conclu que M. Knowles ne respectait pas les lignes directrices sur les médicaments de la Pharmacy Board of Australia.

En avril, le pharmacien a déposé une requête devant le Tribunal civil et administratif de Nouvelle-Galles du Sud pour suspendre les décisions du Conseil dans l’attente d’un appel.

Il a fait valoir que les restrictions étaient «sévères et oppressives» et que les clients avaient eu de «graves difficultés» à remplir les ordonnances qui n’étaient pas facilement disponibles dans une pharmacie «standard».

En outre, la décision de restreindre sa pratique n’était pas étayée par des preuves d’un risque défavorable, a déclaré M. Knowles.

Cependant, lundi, Robert Titterton, membre principal du tribunal, a rejeté l’appel. Les restrictions n’étaient pas sévères et oppressives et les inconvénients des patients ne l’emportaient pas sur la sécurité publique.

Il a noté que près de 8000 substances en question avaient été distribuées lorsqu’il n’était pas clair quelles preuves scientifiques avaient été utilisées à l’appui.

En outre, M. Knowles avait admis devant le conseil que l’indication d’utilisation n’était pas toujours claire, a écrit M. Titterton dans sa décision.

“À mon avis, la protection de la santé et de la sécurité du public doit être la considération primordiale.”

M. Titterton a également convenu avec le conseil que la sécurité publique serait «balayée» pour une période indéterminée si l’appel était accueilli.

Mettre à jour:

Cette histoire était basée sur une décision du Tribunal civil et administratif de Nouvelle Galles du Sud publiée le 25 septembre.